25 Janvier 2017

Peps

En 2015, le CNES a ouvert PEPS, une plateforme offrant un accès libre et gratuit aux données des satellites Sentinels. Objectif : stimuler leur utilisation par les entreprises et scientifiques français.

Avec sa flotte unique au monde de 6 familles de satellites Sentinels, Copernicus, le programme d'observation et de surveillance de la Terre conduit par l’Union Européenne, va générer un flux massif et régulier de données d'une qualité remarquable. Les paires de satellites Sentinel-1, -2 et -3 transmettront à terme plus de 10 To de données par jour, près de 15 Po jusqu'en 2020. Dès 2018, la plateforme européenne mettra l’ensemble de ces données ainsi que des capacités de traitements à la disposition de tous les citoyens, scientifiques et industriels de la planète.

D'ici là, afin de répondre aux besoins nationaux, le CNES a ouvert la plateforme PEPS (Plateforme d’Exploitation des Produits Sentinels). Elle permet de rechercher, sélectionner et télécharger les données issues du radar SAR de Sentinel-1A, avec un faible délai de mise à disposition. Les données haute résolution de l'imageur optique de Sentinel-2A, ainsi que les données moyenne résolution de l'imageur grand champ et de l'altimètre de Sentinel-3A sont aussi disponibles. D'ici quelques mois, PEPS offrira également à ses utilisateurs la possibilité de traiter les données en ligne (corrections atmosphériques, synthèses mensuelles…) afin d'éviter un stockage local trop important.

Développée au sein du CNES Toulouse, la plateforme PEPS évoluera en 2020 vers un système intégré au niveau européen impliquant les industriels du Big Data et du Cloud, car l'enjeu dépasse le cadre spatial et se tourne vers la structuration d’un nouvel écosystème de l’information numérique géo-localisée.

Voir aussi

Le site PEPS